Skip to content

Catho Académie

27 septembre 2009

 

Platon et Aristote (détail de l'Ecole d'Athènes de Raphael au VaticanCréer une Académie catholique en France est un défi. Son nom déjà est source d’étonnement. Si l’on reprend la définition académique du terme, l’Académie est une société composée de personnes qui se sont distinguées principalement dans les lettres, les sciences, les arts. Le terme est un peu galvaudé aujourd’hui il y a certes l’Académie française, l’Académie des sciences morales et politiques, il y a l’Académie Goncourt… mais il y a aussi la Star Académy !  Ne doutons pas que l’Académie catholique de France sera plus proche des Académies hébergées au sein de l’institut que des productions de nos chaînes de télévision Elle espère devenir ce que semble être aujourd’hui les Académies catholiques allemandes créées sur le modèle de celle de Mayence. Les distingués penseurs et artistes qui la composent se singularisent encore davantage en reconnaissant leur foi catholique. Catholique… pas chrétien. Non. Catholique ! Pas amis des hommes et des femmes pour un monde plus gentil. Non. Catholique. Certains parlent d’identité comme si cette création poursuivait un but identitaire ce qui serait bien dommage. Catholique, ce n’est pas une identité. C’est bien plus que cela si l’on veut bien prendre les mots au sérieux.

L’Académie est composée de catholiques, laïcs pour l’essentiel et d’une petite minorité de prêtres. Elle est présidée par Philippe Capelle (président) et Jean-Robert Armogathe et Edgardo Carosella (vice-présidents). Pierre Manent en est le secrétaire. Elle réunit, d’une part, d’un corps académique qui constitue le coeurde l’Académie et d’une association d’adhérents qui réunit des personnes et des institutions dont la production témoigne d’un attachement à la tradition intellectuelle du catholicisme ainsi qu’à son actualisation. Elle rassemble aussi bien des philosophes et des théologiens que des scientifiques et des juristes (c’est dire l’esprit d’ouverture). Tout cela est très bien maispourquoi une Académie ?

La Croix rapport les propos du Président de la bientôt prestigieuse institution :

Pas question,… de faire du « lobbying » : il n’y aura ni pétitions, ni prises de position sur chaque événement d’actualité. Ce qui est visé, c’est moins l’engagement que l’expertise.

Si l’on invoquait les grands anciens, ce n’est pas finalement pour ressusciter la figure de l’intellectuel catholique dont René Rémond était considéré comme le dernier représentant.  Dans La Croix encore nous avons la confirmation que :

Il ne s’agit pas d’être un intellectuel au sens où on l’entend depuis l’affaire Dreyfus, à savoir, explique Rémi Brague, « celui qui excipe de sa compétence scientifique pour revendiquer une autorité morale.

Expert, oui ; intellectuel non. Il faut dire que vu la composition, il aurait été bien difficile de dégager une position commune à tous membres du corps académique. D’ailleurs, à propos de la composition, certains ne manqueront pas de crier à l’erreur de casting… La présence d’Henri Tincq en particulier en agassera plus d’un. Certains s’essayent déjà au jeu des classifications : il y aurait les orthodoxes et les critiques ; des libéraux et des non libéraux (c’est amusant je ne trouve pas de mot juste comme si aujourd’hui le libéralisme était vraiment le centre de gravité de ma pensée contemporaine). Il y aura toujours des inclassables.

L’Académie vise donc à l’expertise. En réalité, tout cela n’est pas dépourvu d’ambiguïté. Ainsi que le relève très justement un voisin, l’Osservatore Gabbiano, l’Académie devra éviter l’instrumentalisation de ses travaux. On comprend alorsque ses fondateurs préfèrent écarter tout lobbying et toute prise de position. Trop proche du Pape, l’institution serait accusée de papisme congénital ; trop éloignée, elle servirait de caution au gallicano-laïcisme bien connu sous notre climat. L’expertise revendiquée permettra sans doute de prévenir contre ces critiques faciles. Il ne faut pas se cacher que la démarche n’aura de fécondité que dans le respect des enseignements de l’Eglise. On peut toutefois compter sur la culture des académiciens pour faire la différence entre une conversation informelledu Pape et une encyclique. L’Académie peut avoir ainsi une mission de transmission et de diffusion de l’enseignementde l’Eglise dans le respect de la raison (Foi & raison). Cela ne doit pas exclure la possibilité d’éclairer l’Eglise avant des prises de position (dans le meilleur des cas) voire de contester, sur certains points,  une opinion exprimée par le Pape ou un évèque. Si l’on se réfère à ce que l’on peut savoir du modèle allemand, apparu dans les années d’après guerre d’abord dans le protestantisme puis dans le catholicisme, l’Académie pourrait être un lieu de dialogue entre foi et science et plus largemententre foi et culture. Il n’est d’ailleurs pas excessif de faire un lien entre la réalisation d’un projet déjà ancien et la visite de Benoît XVI en France.

Les académiciens affirment leur foi catholiquepar leur appartenance à l’Académie. Le souci de visibilité est évident. Sans doute cherchent-ils comme d’autres cette forme de présence paisible mais visible au sein de la société française. La création de l’Académie catholique de France est également un appel lancé aux laïcs  :

« Nous voulons ainsi favoriser l’émergence de laïcs intellectuels, sortir d’une certaine langue de buis, du ghetto où les catholiques se sont volontairement enfermés » (Rémi Brague dans La Croix ).

On peut saluer le courage des académiciens, y compris des clercs, qui font ainsi leur coming out! En réalité, ce n’est sans doute pas là l’essentiel. La fondation de l’Académie devrait donner du courage aux autres, à ceux qui sont catholiques mais qui hésitent encore un peu à mettre leurpensée en conformité avec leur foi ou, tout au moins, à faire l’effort de tendreà une mise en conformité de leur intelligence et de leur foi.

Le premier rendez-vous avec l’Académie est fixé : il aura lieu  lors d’un colloque au Collège des Bernardins, qui héberge l’institution,  le 23 octobre, sur le thème « Dieu, le temps, la vie». Il s’agira d’une réflexion autour de l’évolution en partant du darwinisme pour arriver à une méditation sur la foi en un Dieu vivant.

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. Elisabeth G. Sledziewski permalink
    29 septembre 2009 10 h 28 mi

    Excellente initiative, qu’appréciera quiconque ressent douloureusement le mépris, voire l’agressivité que lui vaut dans le monde universitaire sa qualité de catholique.
    Dans une République des Lettres où la foi catholique est la seule appartenance dont il soit malséant de faire état, il est temps que nous jouions notre rôle… et que, quelles que soient nos différences ou divergences, nous puissions dire « nous ».
    Mais l’Académie admet-elle en son sein tous les hommes de bonne volonté qui souhaitent la rejoindre, ou bien faut-il, comme chez les Immortels, faire sa cour pour y être admis ?
    E G S

    J'aime

  2. 29 septembre 2009 22 h 51 mi

    Je ne connais pas les détails de l’organisation. Il y a deux cercles avec des règles d’accès différentes. Le corps académiquest est loin d’être complet. Le second cercle semble plus ouvert.

    Quelle que soit la force de la réflexion académique deux points me semblent spécialement importants :
    i) la possibiilté d’une réflexion pluridisciplinaire (V. http://albertbarrois.blogspot.com/2009/09/une-citation-mediter.html)
    ii) la préparation de prises de position. Si l’Académie ne souhaite pas prendre position sur des questions d’actualité, il faut que ses travaux préparent l’intervention d’intellectuels catholiques. Son intervention relève de la culture au sens large. Sur ce terreau doit pousser des actions concrètes et des réponses justes.

    J'aime

  3. 4 novembre 2009 18 h 42 mi

    Service après billet :
    http://www.sacristains.fr/2009/10/31/quest-ce-quun-intellectuel-catholique/
    Un bon billet qui montre l’intérêt de la figure de l’intellectuel catholique mais aussi, implicitement, l’ambiguïté de sa position.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :