Skip to content

Peut-on vouloir que nos enfants nous ressemblent ?

28 février 2010

Hier Le Chafouin a lancé une question à laquelle je pense bien n’avoir jamais songé :

Aimeriez-vous que votre enfant ne vous ressemble pas ?

Face à l’importance de la question, notre ami a pensé à tagger quelques camarades pour qu’ils tentent d’y apporter des réponses (La Loose, Nystagmus, M’sieur Pingouin, PSCLV, Falcon Hill, et Pneumatis et moi). Qu’il en soit remercié ! Quoi que… c’est une question bien difficile, assez personnelle et à laquelle, je l’ai déjà dit mais je le répète, je n’ai pas réfléchi jusqu’à hier soir 20h37… Pour faciliter ma tâche, je vais légèrement reformuler la question en peut-on vouloir que nos enfants nous ressemblent  ? Est-il souhaitable que nos enfants nous ressemblent ? Est-il même possible qu’ils nous ressemblent ?

Est-il souhaitable que nos enfants nous ressemblent ? Tout d’abord, ce souhait suppose que l’on ait une telle estime de soi que l’on aimerait que tout le monde nous ressemble et en particulier nos enfants. C’est d’une terrible prétention… Sommes-nous assez parfaits pour penser que le monde serait meilleur si l’humanité nous prenait en modèle ?

Ensuite, souhaiter que nos enfants nous ressemblent suppose aussi que nous ayons une juste image de nous même (Merci à mon épouse pour cette idée). C’est une illusion. Nous n’avons guère de notre personnalité qu’une connaissance biaisée par l’amour propre. Le plus souvent nous nous percevons mieux ou pire que nous ne sommes en réalité. Nous aimerions être tellement mieux que nous finissons par le croire ou par désespérer de ne pas être ce que nous voudrions. Souvent aussi, nous projetons sur nos enfants cette fausse image de nous-même. Nous dissimulons nos défauts et pensons qu’en donnant l’apparence des qualités, nos enfants, comme par miracle, en seront dotés… C’est le piège du projet parental.

En réalité, nos enfants sont les miroirs de notre personnalité. Personnellement, je suis souvent fier de mes enfants et de  leurs qualité set parfois agacé par leurs petits travers. Mais en réfléchissant à la question du Chafouin, je me suis rendu compte que j’étais souvent fier de qualités présentes chez mes enfants et qui me font défaut ou encore d’actes ou de paroles différentes des miennes. Et je suis agacé de retrouver chez mes enfants mes propres défauts.

Est-il possible de faire que nos enfants nous ressemblent ? J’en doute. Les enfants sont surprenants. Ils ne font jamais véritablement ce que nous aimerions qu’ils fassent. Cela ne doit pas inciter à la manipulation, ni à l’abandon mais plutôt à la recherche d’une authentique éducation de la personne de l’enfant.. Pour être franc, je ne sais pas bien ce que cela peut recouvrir même si j’ai quelques idées que je peine à mettre en pratique (est-il nécessaire de le dire?). Sur ce plan, Thomas More peut être une source d’inspiration, lui qui a toujours donné une grande importance à l’éducation complète de ses enfants et notamment de ses filles.

Il faudrait méditer, en particulier, la disparition de Jésus au Temple. Face à la disparition de Jésus resté au Temple, la réaction de Marie est de lui dire :

Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi !

Ils nous surprennent et nous font parfois souffrir. Nous ne comprenons pas toujours leurs réponses. Mais nous les aimons. Dans le cas de Jésus, il faut bien reconnaître qu’au plan humain, la réussite n’est pas totale… Quel père, quelle mère accepterait de voir son enfant mourir sur une croix. Joseph aurait humainement préféré que Jésus reprenne l’entreprise familiale plutôt que de finir sur une croix. Nos enfants ne sont pas des Messies mais nous pouvons faire qu’ils soient vraiment enfants de Dieu.

Plutôt que de chercher que nos enfants nous ressemblent, ne faudrait-il pas leur offrir la possibilité qu’ils ressemblent à leur Père qui est aux cieux et à son Fils ? Dieu nous a créé à son image. Ne nous mettons pas à la place de Dieu en pensant que nous pouvons créer nous même nos enfants à notre image. Concrètement, cela n’est pas évident ! C’est sans doute un peu théorique mais j’aimerais offrir à mes enfants l’ouverture à la volonté de Dieu à travers le bon, le beau, le vrai.

Je sais, je n’ai pas vraiment répondu à la question mais c’est ma réponse !

7 commentaires leave one →
  1. pourquoisecompliquerlavie permalink
    28 février 2010 16 h 16 mi

    Oui, je crois que Jésus n’était pas un enfant facile …. Comme je l’ai déjà écrit, je vais réfléchir à qui tagger sur ce sujet.

    Et non, vous n’avez pas vraiment répondu à la question.

    J'aime

    • 28 février 2010 17 h 26 mi

      En réalité, je pense sincèrement que nous n’avons pas à rechercher que nos enfants nous ressemblent. Si l’on peut faire simplement qu’ils s’efforcent de ressembler au Christ, le reste m’importe peu. Qu’ils votent pour tel ou tel parti, qu’ils soient dans tel ou tel mouvement, qu’ils aient mauvais caractère… ce sera plus ou moins facile à vivre par moments mais quel intérêt de savoir si j’aimerais ça ou non ? Dans ma famille, mes parents et mes sœurs avaient des caractères très différents, des opinions politiques différentes et l’on se disputait souvent… et alors ?

      Pour ce qui est de ne pas répondre à la question, je suis désolé j’ai fait de mon mieux ! Et puis Jésus lui-même répondait rarement aux questions qui lui étaient posées (oulala… je sais l’excuse est un peu petite).

      Je reviendrai dans une dizaine d’années pour compléter…

      J'aime

  2. 28 février 2010 23 h 44 mi

    Billet intéressant!
    A la reflexion, je suis d’accord avec toi. Peu importe qu’ils nous ressemblent. L’essentiel est à mes yeux la transmission des valeurs qui nous sont chères. La vraie réussite se trouve probablement là. Ces valeurs s’exprimeront ensuite selon la personnalité de celui qui les portera, c’est à dire de façon forcément différente que la nôtre. Mais là est la vraie richesse non?

    J'aime

  3. 1 mars 2010 9 h 26 mi

    « Souvent aussi, nous projetons sur nos enfants cette fausse image de nous-même. Nous dissimulons nos défauts et pensons qu’en donnant l’apparence des qualités, nos enfants, comme par miracle, en seront dotés… C’est le piège du projet parental. »

    Rien que pour ce passage, je suis content de t’avoir tagué! En prononçant ce mot je m’imagine face à Thomas More avec une bombe de peinture et c’est une étrange sensation😉

    Comme dit PSCLV (désolé de touours l’appeler par des initiales, mais sinon, c’est trop long et mes doigts vont se mettre en colère) tu as un peu répondu à côté maisd c’est bien le but dans ce genre de chaîne. Que chacun s’approprie le thème et apporte sa pierre à l’édifice.

    La question était plutôt : quel serait votre sentiment si votre enfant s’avérait être très différent de vous sur un point que vous jugez esssentiel? Mais en effet, elle n’est peut-être pas très pertinente car la réponse coule de source.

    J'aime

    • 1 mars 2010 23 h 11 mi

      Bon alors disons le : je préfère (par exemple) que ma fille soit médecin catholique pratiquante mariée à un type bien plutôt que scientologue lesbienne faisant des recherches sur l’embryon. Dans ce dernier cas de figure… ce sera dure…

      J'aime

  4. ALJ permalink
    9 mars 2010 4 h 47 mi

    Interessantes reflexions… (sans oublier ton dernier commentaire NM, qui m’a fait eclater de rire) !

    Moi non plus, je ne me suis jamais pose la question de savoir si je voulais que ma fille ne me ressemble pas. Je ne suis pas sure de vouloir me la poser, de peur de deprimer devant la liste de mes defauts.

    Comme toi NM, je suis heureuse quand ma fille sait faire des choses que je ne sais pas faire (de la musique par exemple). Je sais que j’aimerais toujours pouvoir partager des choses avec ma fille. Mais ensuite je voudrais avant tout qu’elle s’epanouisse « telle qu’elle est » avec SES qualites et SES defauts (pas les miens) et s’engage dans une voie qui la rende heureuse. Je pense effectivement qu’elle fera les meilleurs choix si elle s’inspire de la vie et de la parole du Christ.

    J'aime

  5. 17 février 2014 22 h 21 mi

    Les enfants sont de veritable Ngrocoto de Dieu
    Il Faut bien prendre soin  » demain c’est eux avec nous ou sans » mais tjr avec Dieu…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :