Skip to content

Hommage à Roger Gicquel : le Badinter de la télévision française ?

7 mars 2010

Un très bref billet en hommage à Roger Gicquel, décédé hier, qui a su contribuer courageusement à la prise de conscience ayant rendu possible l’abolition de la peine de mort alors que les Français étaient majoritairement favorables à son maintien.

On se souviendra de « la France a peur », certes un peu ambigu mais à la rhétorique si efficace… si l’on veut bien entendre l’appel à la raison contenu dans les propos du journaliste personnellement abolitionniste.

Et surtout la couverture de l’exécution de Christian Ranucci :

retrouver ce média sur www.ina.fr

Merci à Me Eolas qui a twitté cette vidéo ce matin.

La doctrine sociale de l’Eglise et le Catéchisme de l’Eglise catholique conduisent aujourd’hui les chrétiens à s’engager pour l’abolition de la peine de mort là où elle est maintenue mais aussi à lutter contre la tentation d’en demander le rétablissement là où elle a été abolie.

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 7 mars 2010 15 h 13 mi

    Est-ce que l’on sait si cette doctrine sociale est la plus répandue chez les chrétiens ? Il me semble, mais je me trompe, que ceux que l’on appelle les « tradi » sont plutôt pour la peine de mort, non ?

    J'aime

  2. 7 mars 2010 15 h 23 mi

    Elle n’a pas à être répandue, elle est la doctrine de l’Eglise… Il reste que chez certains cet aspect de la doctrine sociale n’est pas bien intégré. Il faut reconnaître que la position de l’Eglise est très nuancée mais conduit légitimement à choisir le camp abolitionniste.
    Il faut lire les documents en lien et éventuellement mon billet sur Camus et la peine de mort : https://thomasmore.wordpress.com/2010/01/04/camus-et-la-peine-de-mort/

    J'aime

  3. 7 mars 2010 20 h 09 mi

    Très bien. Je vais commencer par votre billet sur Camus.

    J'aime

  4. 7 mars 2010 20 h 51 mi

    Un grand professionnel de l’information, faisant simplement son métier, sans prendre la grosse tête, vient de nous quitter. Il faisait partie des familles qu’il rejoignait quotidiennement avec son journal télévisé sans omettre de les saluer en leur disant bonjour. Sincères condoléances à tous ses proches.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :