Skip to content

Veilleurs dans la nuit

20 avril 2010

Une journée monastique avec les moines de l’abbaye Sainte Madeleine du  Barroux cela ne se refuse pas…  Veilleurs dans la nuit nous invite à suivre la vie des moines du Barroux des matines jusqu’aux complies en passant par la messe, la lectio divina et le travail manuel. Des séquences d’entretiens dressent des portraits de moines, courts mais denses, originaux mais harmonieux.

Les moines ont fait l’Europe, mais il ne l’ont pas fait exprès. Leur aventure est d’abord, sinon exclusivement, une aventure intérieure… (Dom Gérard)

Au-delà des vies et des expériences personnelles, la vocation du moine est bien unique et commune à tous les frères, ancien Hippie ou fils de famille catholique…

L’expérience de la communauté du Barroux, attachée à une stricte tradition bénédictine et à la forme extraordinaire du rit romain, est elle même,  dans son ensemble, une source de méditation au regard de son histoire à la fois récente et riche.

La fondation du monastère remonte au tout début des années 1970. Le Père Gérard était un  moine bénédictin un peu troublé lors de son retour d’Amérique latine par les réformes qu’il voit mises en œuvre en Europe. La communauté se développe très vite mais reste dépourvue de statut canonique pendant de longues années. Proche pendant un temps de Mgr Lefevbre, Dom Gérard refuse de le suivre dans le schisme. C’est là l’originalité et la force de Sainte Madeleine du Barroux. Cette épreuve a définitivement confirmé la fidélité des moines du Barroux à l’Eglise et à l’Evêque de Rome. Ils deviennent ainsi, comme la fraternité Saint Pierre par exemple, un signe d’unité dans la diversité des formes liturgiques. Jean-Paul II  dans son allocution du 23 septembre 1990 a justement insisté sur ce point :

Je saisis l’occasion de cette rencontre pour m’adresser à ceux et à celles qui sont encore liés à la Fraternité Saint-Pie X…  L’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux doit être pour  eux un encouragement à retrouver l’unité féconde de l’Église autour de l’Évêque de Rome.

Je confie à votre prière la grande intention de la réconciliation de tous les fils et filles de l’Église dans une même communion.

Benoît XVI pense certainement aux moines du Barroux lorsqu’il cherche une nouvelle voie liturgique. Il doit se souvenir que le Cardinal Ratzinger a rendu visite aux moines du Barroux en 1995.

Veilleurs dans la nuit n’insiste pas sur le choix liturgique et sur l’importance de communautés comme celle du monastère Sainte Madeleine du Barroux. Ce n’était pas son objet. L’exemple de la communauté du Barroux mérite toutefois d’être connu et reconnu y compris dans cette dimension et ce quelle que soit notre sensibilité liturgique, comme on dit. De telles expériences de fidélité doivent être méditées car ce sont elles qui nous révèlent ce qui fait l’unité de l’Église.

Advertisements
One Comment leave one →
  1. Yvon Bertorello permalink
    25 juin 2010 14 h 51 mi

    Bonjour,
    Je suis le coréalisateur du film « veilleurs dans la nuit » dont je vous remercie de parler sur votre blog…
    Mais j’aimerais aussi vous informer d’un autre film « Mont Athos, la République des moines » dont je suis coauteur avec Eddy Vicken….C’est la première fois qu’une équipe de télévision tourne un film dans cette enclave interdite…
    Par avance, je vous remercie
    Salutations
    Yvon Bertorello

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :