Skip to content

Vers une victoire libérale libertaire en Grande Bretagne ?

23 avril 2010

Pour la première fois, depuis des années le parti libéral démocrate semble arriver en première position en termes d’intention de vote :

– 32 % pour les libéraux démocrates de Nick Clegg

– 31 % pour les conservateurs de David Cameron

– 28 % pour le premier ministre sortant Gordon Brown

En raison du système de scrutin propre au Royaume Uni (uninominal majoritaire à un tour), la victoire devrait malgré tout revenir aux travaillistes :

– Travaillistes : 276 sièges

– Conservateurs : 226 sièges

– Libéraux démocrates : 119 sièges

Toutefois, ceux-ci devraient être privés de la majorité absolue. Ils devront composer avec les autres formations. Une coalition parait cependant difficile. Une politique d’opposition même modérée peut être plus payante à terme. La modération pourrait inciter le gouvernement travailliste à faire voter une réforme du mode de scrutin qui permettrait aux libéraux démocrates d’obtenir davantage de sièges aux prochaines élections. En outre, le positionnement du parti libéral démocrate (Libdem) est incertain. Son leader est un ancien jeune conservateur qui a refusé une carrière chez les travaillistes mais son parti est finalement plutôt à gauche. Il est libéral, que ce soit sur les questions économiques (variante small is beautifull plutôt que City) ou sur les questions de sociétés. Si l’on regarde rapidement son programme, on y voit finalement un vrai manifeste libéral libertaire…

Le Manisto des libdems prévoit dans le même temps une réduction des déficits et une certaine baisse des impositions, une promotion de l’égalité des chances notamment dans l’éducation tout en limitant la liberté des écoles confessionnelles. Il soutient également une politique inspirée par les théories du genre et de manière générale une conception très libérale en matière de mœurs.

D’une certaine façon, les libdems sont sur le point de réussir là où le modem a échoué et où les verts (nettement moins libéraux au plan économique toutefois) peinent à s’imposer en France. Je ne veux pas donner d’idée à nos libéraux libertaires nationaux mais il y a chez les libdems britanniques une idéologie à la fois intéressante et très alarmante. Ils assument ce que ni la droite ni la gauche française n’assument : le libéralisme moderne, voire post moderne si l’on veut faire chic. La mentalité anglo-saxonne est évidemment bien plus ouverte à cette forme de pensée mais il manque peu de chose pour que la France s’oriente en ce sens. L’hypothèse d’une candidature Strauss-Kahn confirmerait cette évolution.

Si l’on veut dialoguer avec une véritable pensée politique pour la combattre, c’est finalement vers nos voisins d’Outre-Manche qu’il faut se tourner en attendant que l’électro-encéphalogramme de la gauche française redémarre…

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :