Skip to content

Un saint triste est un triste saint

12 septembre 2010

Enfin ! depuis avril, les sacristains m’ont accueilli parmi eux mais, bien modestement, un peu comme un stagiaire, j’ai observé avant de me lancer. Voici mon premier essai. Il porte sur saint François de Sales.
On attribue au saint savoyard le célèbre « un saint triste est un triste saint » ! Voici une formule que n’aurait pas reniée saint Thomas More (ici)   Il aimait plaisanter, parfois faire le pitre… Évêque, il était connu notamment pour ses mémorables catéchèses où il amusait les enfants (et leur parents) en se déguisant et en rendant son enseignement si vivant qu’il fallu créer plusieurs groupes. Le sien restait toujours le plus fourni. En complément de mon billet sur sacristains voici deux petits exemples de l’humour de saint François.

Parlant à son frère, jeune clerc au caractère parfois un peu difficile :

Je pense, mon frère, qu’il y a une femme bien heureuse. Devinez qui elle est… C’est celle que vous n’avez pas épousé !

Parlant des secrets au sein des monastères, de femmes en particulier :

Il n’y a point de secret qui ne passe secrètement de l’une à l’autre…

Son énorme correspondance est pleine de gentille ironie et de joie. Il ponctue parfois ses lettres d’un Vive Jésus des plus enthousiastes.

La sainteté joyeuse et fervente de saint François de Sales  est proposée à tous et notamment aux laïcs. C’est l’objet de mon billet sur Sacristains et c’est par ici.

Advertisements
4 commentaires leave one →
  1. Yogui permalink
    28 septembre 2010 22 h 02 mi

    Il semble bien qu’en effet, mon simple commentaire chez Sacristains ait suffit à tuer sur place le fil sous votre billet pourtant prodigieux. J’en suis sincèrement désolé.

    Pire encore, il semblerait que cette influence mortifère se soit propagée à l’ensemble de votre blog, dont l’animation paraît rien moins que sépulcrale.

    Vous m’en voyez navré.

    J'aime

    • 29 septembre 2010 8 h 47 mi

      Là subitement… j’ai comme un doute sur votre sincérité dans le compliment. En revanche, votre remarque sur l’animation de mon blog porte… Je traite de sujet qui n’intéresse pas tout le monde et sur un mode moins plaisant que d’autres… mais j’ai tout de même l’honneur de votre visite !
      Je pense bien que vous ne troller pas mais il faut aussi savoir reconnaitre le particularisme de l’acte de foi et le fait que la démarche scientifique n’est pas la seule expression juste de la rationalité. Sous cette réserve, le dialogue devrait être possible (outre un minimum de bienveillance des deux cotés [et j’avoue que vous avez parfois mis la mienne à rude épreuve]).

      J'aime

    • Yogi permalink
      29 septembre 2010 15 h 07 mi

      Pour le compliment sur Sacristains, disons qu’en effet j’avais trouvé un peu fort de café de publier un billet prônant « le dialogue et au besoin la controverse » deux jours après m’avoir fait exclure de chez Koz.

      Quant à la rationalité, sans doute faudrait-il que je comprenne mieux ce que vous mettez sous ce terme. Car si les voies pour parvenir à une « vérité » rationnelle sont sans doute multiples, il me semble pour ma part que cette vérité doit tout de même s’avérer in fine compatible avec les critères de la démarche scientifique et de la logique, ce qui ne me paraît pas être le cas du christianisme.

      Mais sans doute n’est-ce pas le lieu de débattre de ce sujet, et il semble que nous ne soyons pas l’un pour l’autre le bon interlocuteur.

      J'aime

      • 29 septembre 2010 15 h 57 mi

        La démarche scientifique vaut pour la nature. Nous croyons en un Dieu créateur qui est avant, au-dessus, au-delà… des lois de la création. La raison retrouve son rôle après l’acte de foi (c’est en quelque sorte une des leçons de JH Newman). En outre, notre foi est mise en une personne : fondamentalement, la science est peu armée pour parler de la réalité des personnes même humaines. Tout cela fait beaucoup tout de même : la méthode scientifique et a fortiori le scientisme sont excessivement réducteur en matière de foi.
        Sans rancune…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :