Skip to content

Joyeuse fête de la saint Nicolas

6 décembre 2010

Aujourd’hui, l’Eglise, nous invite à célébrer un grand saint, l’un des plus grands, des plus forts de toute la Chrétienté (et je dis ça en toute objectivité) : saint Nicolas, évêque de Myre au IVe siècle (après Jésus-Christ pour ceux qui auraient du mal à suivre).

Parmi les nombreuses anecdotes, plus ou moins légendaires,  qui circulent sur notre grand saint et patron, j’en retiendrai une seule qui a donné lieu à des interprétations assez différentes et  reste la plus significative. Je ne raconterai donc pas comment le grand saint Nicolas a sauvé de la prostitution les trois pauvres filles en les dotant discrètement afin de leur assurer un bon mariage. Je ne raconterai pas davantage cet épisode (que j’ignorai en fait jusqu’à ce dimanche) de sainte colère qui conduisit le pugilanime (je sais ça n’existe pas) saint Nicolas à giffler fraternellement l’évêque Arius qui sombrait dans l’hérésie.

Je m’arrêterai seulement quelques instants sur un autre évènement de la vie de notre saint. Alors que trois soldats injustement condamnés à mort étaient sur le point d’être exécutés, le célérissisme saint s’est transporté sans désemparer sur les lieux de l’exécution. L’épée était déjà levée au-dessus de la tête du premier condamné lorsque le juste saint Nicolas arrêta la main du bourreau et lui arracha l’instrument décapital (je sais ça n’existe pas non plus). Suivant Jacques de Voragine

[saint Nicolas] court au prétoire du consul, et en force la porte, qui était fermée. Bientôt le consul vient le saluer avec empressement. Mais le saint lui dit, en le repoussant : « Ennemi de Dieu, prévaricateur de la loi, comment oses-tu nous regarder en face, tandis que tu as sur la conscience un crime si affreux ? ».

Trois princes au service de l’Empereur Constantin, témoins de tout ces évènements, en furent vivement impressionnés. De retour auprès de leur maître, ils tombèrent en disgrâce et furent à leur tour condamné à mort. Leurs prières adressées au magnanime saint Nicolas furent excaucées. Constantin reçut en songe la visite de l’abolitionniste saint :

« Pourquoi as-tu fait arrêter injustement ces princes, et les as-tu condamnés à mort tandis qu’ils sont innocents ? Hâte-toi de te lever et fais-les remettre en liberté au plus vite ! Sinon, je prierai Dieu qu’il te suscite une guerre où tu succomberas, et tu seras livré en pâture aux bêtes ! » (toujours selon Jacques de Voragine manifestement bien renseigné).

On comprend que, tout empereur qu’il fût, Constantin fut surtout porté à la clémence. On comprend aussi pourquoi, avant saint Yves, l’éloquent saint Nicolas a été le premier patron des avocats. Le chef de l’Ordre aurait d’ailleurs prit l’habitude de porter dans les cérémonies le bâton de prieur de la confrérie de saint Nicolas. Le titre de bâtonnier viendrait de cet usage. Les chrétiens abolitionnistes qui luttent contre la peine de mort pourraient aussi se placer sous ce patronnage.

C’est ici que les divergences apparaissent. Il semblerait que l’iconographie orientale représentant le gigantesque saint Nicolas près des petits condamnés à mort, les occidentaux aient vu des enfants dans ces petits personnages. Il n’y eu qu’un dernier pas à franchir pour voir surgir la légende de la résurrection des trois enfants charcutés par un boucher peu scrupuleux… De là vient le double patronage des enfants (à l’origine de notre médiocre Père Noël qui [ATTENTION SPOILER] n’existe pas soit dit en passant) et des charcutiers (et marchands de vins pendant qu’on y est).

Bon, sur ce

Bonne fête aux Nicolas, aux avocats, aux célibataires, aux enfants
et aux charcutiers !

 

Advertisements
5 commentaires leave one →
  1. Courtlaïus permalink
    7 décembre 2010 11 h 24 mi

    Mais comment ça les charcutiers n’existent pas !?! Par quelle infâmie ? En plus saint Nicolas, c’est le patron des marchands de vin. N’importe quoi cet article 🙂

    J'aime

    • 7 décembre 2010 12 h 03 mi

      Voilà… c’est ça de faire de billets polémiques. Je vais me rabattre sur la recherche sur l’embryon et le mariage gay… ça fera moins de vagues !!

      Lisez le billet ce qui n’existe pas c’est le (ATTENTION RE SPOILER) père Noël… sur les marchands de vin, c’est dit à la fin du billet.

      Même si vous n’êtes pas d’accord, un peu de tolérance et de charité : lisez jusqu’au bout !! J’espère que cet échange un peu vif ne vous fera pas fuir de ce blog et que nous saurons passer outre ce différend fondamental.

      Je prierai pour vous et me ferai un petit saucisson/vin rouge en pensant à vous.

      J'aime

      • Courtlaïus permalink
        7 décembre 2010 19 h 04 mi

        « Je prierai pour vous et me ferai un petit saucisson/vin rouge en pensant à vous. »

        Bon, pas de polémique ni tolérance ou charité : vous voyez que les charcutiers existent bien, sinon où trouverez-vous votre saucisson pour accompagner le pif de Nicolas ? Ces histoires de massacre de charcutiers sous l’oeil complice de Constantin n’ont ni queue ni tête – vous m’arrêtez si j’ai loupé un truc.

        Bref ce saint Nicolas, encore un exemple déastreux pour les enfants et les alcooliques ; comme s’il y en avait pas assez (de mauvais exemples) avec tous ces footballeurs gays et leur femme mannequin. Heureusement on peut toujours compter sur le père Noël.

        Au fait, vous seriez pas de mèche avec Wikileaks pour sortir des infos pareils – wink wink ^^

        J'aime

Trackbacks

  1. Tweets that mention Joyeuse fête de la saint Nicolas « Thomas More -- Topsy.com
  2. Revue de blogs : Marie et St Nicolas à l’honneur, au moins sur les blogs… « Lemessin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :