Skip to content

La prière des juristes (Pie XII)

7 décembre 2011

Pie XII fut le Pape juriste avant que Jean-Paul II soit le Pape des juristes. Mgr Pacelli était spécialiste de droit canonique. Il a composé en 1955 une prière pour les juristes reproduite ici (source). Alors que les avocats parisiens (mais pas seulement) votent pour élire leur nouveaux représentants, les juristes catholiques pourront méditer cette prière et peut être à l’approche de Noël réfléchir à l’unité de vie du juriste.

Pour information, il existe une Confédération française des juristes catholiques (CFCJ). Elle n’a pas pu organiser son colloque annuel en 2011 mais nous espérons bien une grande manifestation en 2012…

O Dieu grand et puissant, de qui toutes choses, comme de leur source naturelle, émanent avec suavité et ordre, accueillez-nous avec bienveillance, nous qui sommes prosternés devant Vous, afin que, cultivant et professant la science du droit, nous expérimentions, de manière toute particulière, le besoin de votre aide pour poursuivre toujours la voie droite, où est attribué à chacun ce qui est sien, sans déviations ni erreurs.

Illuminez nos faibles yeux afin que, à tout moment et en toute occasion, nous sachions reconnaître ce qui est juste. Donnez à notre intelligence la pénétration nécessaire pour pouvoir distinguer en toutes choses la trace de votre très sainte volonté; et faites que nous n’ayons jamais de défaillance dans l’application aux règles qui doivent régler l’activité personnelle des hommes, le chemin de la société et l’harmonieux concert des nations.

Que la vertu de Votre grâce nous assiste d’une façon toute particulière quand nous avons à prendre des décisions en Votre nom et au nom de la société humaine afin que le bien reçoive la récompense promise et le mal son juste châtiment.

Si, comme juristes, nous voulons publiquement reconnaître en Vous le principe et la source de tout droit, avant et au-dessus de toute volonté purement humaine et de tout pacte social, comme chrétiens nous professons qu’il existe des relations d’une dépendance intime entre le droit et la morale, entre le droit et la religion, et comme fils de l’Église nous admettons et nous acceptons Votre suprême magistère et la plénitude de Vos droits sacrés.

Seigneur ! Dans ce siècle tourmenté, qui semble avancer dans les sentiers de l’histoire comme un aveugle, qui ne sait pas où poser son pied pour se sentir en sécurité, et qui aussi soupire après la lumière et la vie, nous recourons à Vous, pleins de confiance nous implorons la force de pouvoir coopérer à l’équilibre, à la tranquillité et à la paix du monde, en travaillant à la diffusion du droit et de la justice : de telle sorte que, partant des règles purement humaines, nous sachions monter et nous élever jusqu’à Vous, pour redescendre ensuite avec un désir plus ardent que, finalement, règnent sur la terre Votre volonté et Votre loi, que Vous régniez Vous-même, ô Seigneur, comme Vous triomphez et régnez au plus haut des cieux et régnerez toujours à travers les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Publicités
One Comment leave one →
  1. JTM permalink
    7 décembre 2011 17 h 05 mi

    Un grand merci, je me réjouis de la lire et l’approfondir…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :