Skip to content

Intermède musical : j’aime la galette (ou pas)

6 janvier 2012

Bach nous a laissé trois cantates pour la fête de l’épiphanie dont Sie werden aus Saba alle kommen (Ils viendront tous de Saba). L’ambiance reste très pastorale et prolonge la joie de Noël. Le chrétien est invité à adorer le Sauveur en lui offrant ses présents : pour nous ce n’est ni l’encens, ni la myrrhe, ni l’or ; c’est un cœur pur et fidèle (bon d’accord, c’est facile à dire…). Cette idée est exprimée en particulier dans l’aria du ténor :

Nimm mich dir zu eigen hin,
Nimm mein Herze zum Geschenke.
Alles, alles, was ich bin,
Was ich rede, tu und denke,
Soll, mein Heiland, nur allein
Dir zum Dienst gewidmet sein.

Ce qui donne en français :

Accepte-moi comme ton bien,
Reçois le présent de mon cœur.
Et que tout ce que je suis,
Dis, pense et fais,
Ne soit plus consacré, ô mon Sauveur,
Qu’à te servir.

Si vous voulez une expression un peu « amplifiée » de cette idée :

si vous êtes vraiment irrécupérables, vous pouvez toujours vous rabattre sur ça…

Pour LA recette de la galette du roi David c’est par ici sur KitchenBazar !

Advertisements
One Comment leave one →
  1. Hélios permalink
    6 janvier 2012 21 h 37 mi

    Bravo le mélange des genres……………………..! j’aime bien mais j’ai bien aimé aussi l’illustration cinématographique de votre billet sur la monnaie. Bien choisi et revoir Jean Gabin c’est un bonheur.

    merci pour cet éclectisme de bon aloi.

    Hélios

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :