Skip to content

Oups (3) : le scandale du halal n’aura pas lieu

21 février 2012

Il est difficile de savoir quel est le vrai (mini) scandale du week-end : dans le fait que l’on puisse consommer de la viande halal sans le savoir ou  dans les propos ridicules et faux de Marine Le Pen sur la viande distribuée en Ile de France (qui serait « exclusivement » halal). Sur la fausseté du propos, il suffit de rappeler que les animaux abattus de manière rituelle sont une infime minorité (on donne le chiffre de 2,5%, ici par exemple). Mais après tout où serait le problème ?

D’abord, du point de vue réglementaire, il est permis de procéder à l’abattage rituel des animaux de boucheries. Autrement dit, il est possible de ne pas procéder à l’étourdissement préalable de l’animal (étourdissement qui n’a rien d’un traitement délicat d’ailleurs). La principale difficulté vient donc de la nécessité de ne pas faire souffrir inutilement l’animal ; question plus difficile à traiter qu’il n’y paraît lorsqu’on voit les débat scientifiques qu’elle suscite (ici). Les règles relatives à l’obtention de dérogations ont d’ailleurs fait l’objet d’une modification récemment (Décret n° 2011-2006 du 28 décembre 2011 fixant les conditions d’autorisation des établissements d’abattage à déroger à l’obligation d’étourdissement des animaux. –  V. les textes restés en vigueur provisoirement : C. rur., art. R. 214-73 et s. . –  V. aussi Directive 93/119/CE, art. 5 en particulier). Pour faire simple, l’abattage rituel, jusqu’ici peu encadré, sera soumis à une autorisation administrative délivrée par le préfet. Le texte précise, en outre, que l’autorisation est accordée aux abattoirs qui justifient de la présence d’un matériel adapté et d’un personnel dûment formé, de procédures garantissant des cadences et d’un niveau d’hygiène adapté à cette technique d’abattage ainsi que, surtout, d’un système d’enregistrements permettant de vérifier que l’usage de la dérogation correspond à des commandes commerciales qui le nécessitent. Au passage, il faut relever que les textes ne visent pas expressément l’abattage rituel, le terme étant d’ailleurs scrupuleusement écarté dans les nouveaux textes, alors qu’il était utilisé par le passé. Il restera à envisager la mise en place d’une obligation d’étiquetage spéciale pour informer les consommateurs.

En effet, ce qui est étonnant dans toute cette affaire, c’est la peur du consommateur craignant de consommer de la viande halal sans le savoir ; peur d’ailleurs plus supposée que démontrée. Outre les défenseurs des animaux, dont une ancienne actrice qui visiblement préfère les animaux à certains de nos frères humains, la question de la consommation de la viande halal peut se poser au chrétien.

Il est difficile de ne pas penser à ce passage de saint Paul relatif aux viandes offertes aux idoles (I Cor. 8,1-13). Du temps de l’Eglise naissante, la question se posait de savoir si le chrétien pouvait manger des viandes immolées aux idoles païennes. Saint Paul répondait :

Allons-nous donc manger de cette viande offerte aux idoles ?… Ce n’est pas un aliment qui nous rapprochera de Dieu. Si nous n’en mangeons pas, nous n’avons rien de moins, et si nous en mangeons, nous n’avons rien de plus.

Bref, en exagérant un peu, on pourrait dire : on s’en moque ! Ce n’est pas un problème. Toutefois, saint Paul poursuit :

Mais prenez garde que l’usage de vos droits ne soit une occasion de chute pour les faibles.  En effet, si l’un d’eux te voit attablé dans le temple d’une idole, toi qui as cette connaissance, est-ce un exemple constructif pour cet homme qui a la conscience faible ? Ne vas-tu pas le pousser à manger de la viande offerte aux idoles ? Et la connaissance que tu as va faire périr le faible, ce frère pour qui le Christ est mort. Ainsi, en péchant contre vos frères, et en blessant leur conscience qui est faible, vous péchez contre le Christ lui-même. C’est pourquoi, si une question d’aliments doit faire tomber mon frère, je ne mangerai plus jamais de viande, pour ne pas faire tomber mon frère.

Autrement dit, dans certains cas, il faudra s’abstenir de manger des viandes immolées aux idoles. Concrètement, il ne faut pas céder à la provocation, ni induire ses frères à faiblir face aux cultes des idoles.

Peut-on transposer à la viande halal, ces conseils de l’Apôtre? Une objection pourrait venir du fait qu’il n’est pas évident que la viande halal soit effectivement immolée à une idole. Si le terme idole n’a pas bien vieilli, il reste que l’animal est abattu dans un cadre rituel accompagné par une prière au dieu des musulmans.  Il n’est pas absurde dès lors de se poser la question en prenant pour point de départ les sages orientations de saint Paul.

Il ne semble donc pas interdit à un chrétien de manger de la viande halal. C’est d’autant moins gênant qu’il ne le saura pas le plus souvent. En revanche, il faut éviter de participer à un repas rituel (cela correspond-il à une pratique de l’Islam? Cela concerne-t-il les pratiques entourant le Ramadan?) ou d’accepter de consommer de la viande halal proposée par défi ou provocation.

Que le business du halal prenne de l’importance n’est certainement pas anodin. Les questions financières, y compris liées à la pratique de l’abattage rituel, sont souvent au coeur des pratiques les moins transparentes dont les musulmans eux-mêmes cherchent à limiter les excès (V. en particulier le site d’Al-Kanz not. ici dernièrement et là). Il est toutefois ridicule de faire de la question de la viande halal un élément anxiogène anti-musulman. Les chrétiens en particulier ne doivent pas se laisser prendre à ce qui ressemble à un piège. Leur force ne vient pas de la haine ou du dénigrement des autres religions, pas même l’Islam… L’entrée en Carême sera peut-être l’occasion de revenir à plus de mesure. Et puis c’est aussi l’occasion de manger moins de viande halal ou pas…

Ps: la Chambre d’agriculture d’Ile de France a confirmé mardi matin que 100% de la viande sortant des abattoirs d’Ile de France provenant d’animaux abattus selon les rites musulmans et juifs (Europe1). Serait mis en place un procédé unique d’abattage rituel pour des raisons pratiques et économiques… Bon, alors j’attends des précisions car je ne savais pas que le dialogue inter religieux avait fait de tels progrès que l’on puisse abattre un animal selon un rite unifié judéo-musulman… Bref, cela laisse plutôt l’impression qu’aucun animal n’est abattu de manière conforme au(x) rituel(s).

Par ailleurs 100% de la viande (ce qui devrait couvrir le porc?!) sortant des abattoirs d’Ile de France, cela représente toujours 2% de la viande consommée dans la même région.

15 commentaires leave one →
  1. 21 février 2012 12 h 28 mi

    Je comprends tout à fait votre raisonnement….

    MAIS…. hallal suppose aussi taxes… et financement …
    Là c’est beaucoup plus grave!

    Il serait bon que les chrétiens sachent bien dépenser leur argent !

    en donnant une préférence à ceux qui sont « au plus près »…! et cela dans tous les domaines du possible…

    Choisir son médecin, son école, son boucher, son boulanger, son libraire…. choisir toujours ceux qui défendent aussi vos idées….

    ( j’ai fait un rêve!)

    J'aime

    • 21 février 2012 14 h 18 mi

      C’est autre chose effectivement. Que ce soit « beaucoup plus grave », je ne sais pas… Est-ce que l’on peut dire que le client paye le droit (qui n’est pas tout à fait une taxe car n’étant pas perçue par l’État me semble-t-il) lié à l’abattage rituel ? Je ne sais pas comment la charge en est répartie par les abattoirs. Le problème serait de prétendre imposer une généralisation du halal. Le fait que l’on soit amené à en consommer sans le savoir n’est pas un problème bien grave. Il ne faudrait pas en revanche que cette consommation soit interprétée comme une soumission à l’Islam… (et je ne crois pas que ce soit le cas).

      J'aime

      • JC 66 permalink
        21 février 2012 20 h 39 mi

        —) A NM :
        « Le fait que l’on soit amené à en consommer sans le savoir n’est pas un problème bien grave »
        et bien si cela sont tes convictions, ce ne sont pas du tout les mienne
        comprend tu vraiment ce que tu a écris ??
        c’est un immense probléme ,
        de 1_ la loi est violer car l accord de déragion ne doit etre qu’exeptionnel et dans ce ca cela dure depuis plusieurs années
        de 2_la viande allal est contaminé par la bacterie e coli (Escherichia coli )
        ce qui est ultra dangereux pour les enfants surtout
        de 3_on trompe tout les acheteurs alors que l étiquetage permettrais d’afficher l’origine de la viande
        de 4_pourquoi alors qu il n y a qu un besoin de 7°/° de halah en est’il produit plus de 30 .???
        reflechiser bien..

        J'aime

      • 21 février 2012 21 h 51 mi

        Sur l’e colli, il y a effectivement un doute mais cela n’est pas une contagion généralisée mais un risque. C’est un problème objectif à distinguer de la référence rituelle et religieuse. Sur l’ampleur injustifiée de la pratique, je pense que le décret mentionné dans le texte devrait permettre de régler la difficulté (si l’on veut bien l’appliquer !!).
        Je ne pense pas que les gens soient trompés par ces pratiques. En tout cas, au plan juridique, je ne pense pas que cela tienne la route. Les musulmans qui pensent acheter halal alors que la viande n’est pas réellement halal sont plus trompés que nous… Il est vrai que d’un point de vue technique, le recours à l’étiquetage (si contraignant par ailleurs dès qu’un aliment nous fait aller un peu plus aux toilettes ou contient une once de tel ou tel produit) serait une bonne solution. Je ne sais pas pourquoi les pouvoirs publics s’y refusent jusqu’à maintenant.

        J'aime

    • JC 66 permalink
      22 février 2012 19 h 23 mi

      Effectivement le décret mentionné dans le texte devrait peut etre permettre de régler la difficulté, mais je me pose une question toute simple :
      la loi n’est pas appliquer comme elle le devrait aujourd’hui sur ce sujet,
      alors pourquoi le serait’elle plus demain ?

      claude guéant a affirmer que Marine L.P. mentait,
      alors je vous signale que la Chambre d’agriculture d’Ile-de-France a confirmer que 100% de la viande abattue en Ile-de-France l’est bien selon les traditions juive (casher) et musulmane (halal).

      je suis trés déçu du comportement de nos dirigeants que ne savent rien faire d’autre que nier ce qui jusqu’a preuve du contraire reste un fait exact;

      pour finir je me réconforte du soutien de BB a Marine L.P.

      http://www.24matins.fr/brigitte-bardot-soutient-marine-le-pen-pour-ses-500-signatures-10330

      salutations, J.C.66

      J'aime

  2. Hélios permalink
    22 février 2012 6 h 54 mi

    Il y a quelques années, j’étais allé visiter les abattoirs de Marseille.

    L’abattage rituellique se déroulait dans une salle particulière. La première chose à faire est donc de savoir comment concrètement ça se passe aujourd’hui. Je suppose que l’on peut « suivre » le circuit de la viande hallal de la bête jusqu’à l’étal du boucher. Ensuite, les contrôles des services vétérinaires existent dans les abattoirs pour la viande hallal et non hallal.

    Madame LE PEN en soulevant cette question n’a qu’un seul but: faire peur et jouer sur ses seuls ressorts de la haine de l’étrangeté. Elle n’a rien à proposer au pays. Son seul but est de faire battre Monsieur SARKOZY. Voilà son antienne.

    Ceci dit, j’aurais tendance à vous dire qu’il m’est arrivé de manger de la viande hallal à ROUEN. J’allais dans le centre-ville et des bouchers hallal étaient sur mon passage. La viande était bonne et les prix très convenables.

    Mais, c’est mon choix et je concède que le consommateur a le droit de connaître l’origine des aliments.

    Donc ma réaction est la même que la vôtre. Je trouve que votre billet est intéressant et le sujet mérite d’être creusé avec des faits concrets et non des déclarations de Madame LE PEN

    J'aime

    • 22 février 2012 9 h 46 mi

      Effectivement, il vaut mieux partir de faits et ne pas se placer sur le plan religieux où il n’y a pas de réel problème pour le catholique, me semble-t-il.
      L’hygiène est sans doute la principale difficulté. Il semble que ce que vous avez vu à Marseille ne soit pas la pratique commune (pour des raisons d’économies). Il faut sans doute porter son attention sur ce point. La limitation de l’abattage rituel peut aussi être bénéfique aux musulmans (et aux juifs) qui pourront obtenir du vrai halal et non du halal d’opérette…

      J'aime

  3. Hélios permalink
    22 février 2012 17 h 22 mi

    Ce matin mercredi, j’ai écouté Bruno LEMAIRE sur Radio classique.

    Bruno LEMAIRE a parlé d’un décret RECENT sur la viande hallal ( je n’ai pas de référence mais il vous sera facile de le trouver. Il porte sur les bêtes abattues de manière rituelle, la formation des sacrificateurs etc). Les circulaires d’application sont en train de sortir.

    Ainsi il a reconnu implicitement qu’il y avait eu des problèmes avec la viande hallal, le décret visant à améliorer les choses.

    Un peu avant, le journaliste avait fait écouter Madame LE PEN sur ce sujet. Le mot « risque » associé à viande « hallal’ a été prononcé plusieurs fois en très peu de temps.

    Madame LE PEN ainsi n’a qu’un seul but: faire peur et remonter dans les sondages alors que tout à fait normalement elle a été déboutée par le Conseil constitutionnel dans sa demande sur les parrainages.

    J'aime

  4. 22 février 2012 19 h 54 mi

    « Serait mis en place un procédé unique d’abattage rituel pour des raisons pratiques et économiques… Bon, alors j’attends des précisions car je ne savais pas que le dialogue inter religieux avait fait de tels progrès que l’on puisse abattre un animal selon un rite unifié judéo-musulman… Bref, cela laisse plutôt l’impression qu’aucun animal n’est abattu de manière conforme au(x) rituel(s). »

    Un ami musulman m’expliquait il y a quelques années que tout ce qui est cachère est halal, mais qu’inversement tout ce qui est halal n’est pas nécessairement cachère. Ce procédé unique pourrait donc signifier, non pas un hypothétique rite unifié, mais que l’ensemble des viandes sont abattues selon le rite juif (quoiqu’un rapide tour sur google m’indique que la question n’est pas claire pour tous les musulmans, semble-t-il).

    J'aime

  5. 23 février 2012 14 h 02 mi

    @JC66 sur les 100%, j’ai répondu en PS du billet. Pour Brigitte Bardot… nous n’avons pas la même appréciation (ni sur l’autre dame d’ailleurs…).
    @Darth Manu il faudrait vérifier avec Al-Kanz mais je ne suis pas convaincu de la conformité du casher au halal car je ne pense pas qu’il y ait la prière adéquate. Il y a parfois beaucoup d’accommodements…

    J'aime

  6. Angie permalink
    23 février 2012 23 h 45 mi

    Ce qui me désole, c’est que je me demande ce qui indigne le plus les gens? D’avoir été lésé sur l’étiquetage des aliments? Ou bien que la viande soit Halal…?

    J'aime

  7. Massol permalink
    24 février 2012 18 h 14 mi

    pourquoi faire inutilement souffrir les animaux et les egorger ce qui malsain puisque la trachée artère est rompue et le contenu de l estomac se déverse sur la viande. si les musulmans veulent leurs rites ils n ont cas avoir leurs propres abatoirs ,comme ils veulent leurs cimetières ,leurs mosquées leurs piscines pour les femmes . ..

    J'aime

  8. 25 février 2012 23 h 29 mi

    Bonsoir,
    Merci NM pour cet article intelligent.
    S’agissant de la remarque de Darth Manu, nos textes et plus précisément le Coran nous autorise la consommation de la viande des gens du Livre. Reste toutefois en pratique à la trouver😉
    Je vous invite à lire, à ce sujet, cet article : http://www.muslimfr.com/modules.php?name=News&file=article&sid=131

    J'aime

  9. L'indépendant permalink
    1 mai 2012 18 h 17 mi

    Dieu est amour; les animaux sont aussi ses créatures et il ne peut donc aimer des souffrances gratuites (abattage rituel). Pour votre info voici un lien : http://nd-toute-pitie.pagesperso-orange.fr/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :