Skip to content

Un abbé démocrate : l’abbé Lemire

20 mars 2012

Il fut un temps où les prêtres pouvaient se présenter et même être élus aux élections politiques. Cela n’a pas toujours été admis facilement et les relations ont parfois été difficiles entre certains prêtres et la hiérarchie. Certains se souviennent de l’abbé Pierre qui a été député MRP. Il avait un prédécesseur aussi actif en charité et plus durablement engagé en politique : l’abbé Lemire (1853-1928).

L »abbé Lemire fait partie de ces quelques abbés démocrates qui ont pris au sérieux le ralliement à la République auquel invitait Léon XIII. Il a mis en œuvre les principes proposés par le même Léon XIII dans ce qui constituaient les premières bases de la doctrine sociale de l’Église. J’ai toujours eu une grande sympathie pour cette figure atypique de la Belle époque (et un peu au-delà car il est mort en 1928). Après une petite excursion à Hazebrouck, chef-lieu de la circonscription de l’abbé Lemire, je ne pouvais pas ne pas évoquer brièvement sa mémoire (Association Mémoire de l’abbé Lemire).

Pour aller plus loin, il faut bien entendu lire l’ouvrage de Jean-Marie Mayeur qui lui a consacré sa thèse d’histoire (L’abbé Lemire, 1853-1928, un prêtre démocrate, Casterman [non ce n’est pas en BD] 1968, cr par G. Cholvy ici).

La trajectoire politique de l’abbé Lemire est originale dans la mesure où contrairement à beaucoup d’hommes politiques qui commencent leur carrière à gauche pour la finir à droite ou, du moins, plus au centre, notre abbé démocrate et député a fini sa carrière au sein du groupe de la Gauche radicale. Il est ainsi l’héritier conséquent des catholiques sociaux du XIXe siècle (bien plus que des libéraux, tel que mon cher Saleilles, auxquels il s’est toutefois souvent associé en pratique). Il reste, toutefois, une figure originale de la (seconde) démocratie chrétienne. Sa vie politique n’a pas toujours été un long fleuve tranquille car il s’est parfois heurté à sa hiérarchie (à son évêque surtout). L’accession de Benoît XV au trône de saint Pierre a permis de voir levées les sanctions dont il avait fait l’objet sous Pie X.

L’abbé Lemire est connu surtout pour avoir fondé l’œuvre des jardins ouvriers. Ce mouvement était issu de la Ligue du coin de terre et du foyer fondée dans les années 1890 par l’abbé Lemire (avec l’aide juridique de Raymond Saleilles). Il a toujours pensé que le lien à la terre était un besoin fondamental de l’homme et permettait d’assurer un patrimoine et des quelques fruits utiles au travailleur.

Son action sociale et politique a toutefois largement dépassé cette œuvre, à laquelle il est évidemment resté très attaché. Élu, sous l’étiquette socialiste chrétien, en 1893, il a été largement réélu jusqu »à sa mort. Dans les premières semaines de son mandat, l’abbé Lemire a été assez gravement blessé dans l’attentat de l’anarchiste Vaillant le 9 décembre 1893 à la Chambre des députés. Opposé à la peine de mort, il a lancé une pétition pour obtenir la grâce de Vaillant qui a tout de même été exécuté en février 1894. Il a voté contre la peine de mort lorsque la question de l’abolition a été posée en 1906-1908. Il s’est prononcé non pas tant en chrétien qu’en homme et comme français même si l’abbé Lemire a toujours porté la soutane même à la Chambre des députés. Son intervention est celle d’un humaniste :

Je demande, au nom des droits de l’humanité, que vous respectiez la personne, que vous lui donniez le temps de se raisonner, de se ressaisir et de traîner sa honte de sentir son remords accablant jusqu’à la tombe […] A la place d’une société dominée par le sinistre échafaud sanglant, je voudrais une société couronnée par la possibilité indéfinie du remords, du repentir et de l’expiation.

Attentif à toutes les questions sociales, il est intervenu dans tous les grands débats parlementaires pendant 35 ans ! Il a multiplié les activités sociales et politiques. Il a notamment dirigé un journal, le Cri des flandres. Il a également conquis la mairie d’Hazebrouck en 1914.

A la Chambre des députés, il s’est prononcé en faveur de l’impôt sur le revenu, pour la limitation du temps de travail et notamment du travail des enfants. Il a défendu l’idée d’une petite propriété familiale inaliénable. Il a également accepté la séparation des Églises et de l’État. Il a constamment agi dans un esprit de conciliation qui n’était guère partagé par les laïcistes et les catholiques intransigeants. Avec l’aide de Saleilles, il a proposé des solutions de compromis pour permettre à l’Église de rester libre au sein d’un État laïc. On sait avec quel insuccès malheureusement…

 

Une rose porte le nom de l’abbé Lemire (cela pourrait faire réfléchir le PS?). On dit même qu’elle est plantée dans le jardin de l’Elysée…

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. Hélios permalink
    20 mars 2012 22 h 42 mi

    Très intéressante cette biographie.

    Mais où ce prêtre trouvait-il le temps de se consacrer à son Ministère ? En était-il déchargé ?

    J'aime

    • 20 mars 2012 22 h 45 mi

      Il était enseignant à l’origine. Plus tard, il a obtenu d’aménager une chapelle dans sa maison. Il pouvait y célébrer la messe et prier lorsqu’il était à Hazebrouck. Il faut dire aussi qu’il a été « suspendu » pendant un temps pour s’être présenté contre l’avis de son évêque… ça dégage un peu de temps libre !

      J'aime

  2. 21 mars 2012 0 h 43 mi

    Article très intéressant ! On parle trop peu des « abbés démocrates ».

    J'aime

  3. JJS permalink
    24 mars 2012 1 h 36 mi

    Il existe une association relative à Jules Lemire : « Mémoire de l’abbé Lemire » 16, rue Biebuyck 59190 – Hazebrouck.
    Celle-ci publie un bulletin et organise des conférences, des manifestations et des visites de la maison-musée où il vécu.
    En voici le lien : http://memoire-abbe-lemire.monsite-orange.fr/index.html

    J'aime

    • 24 mars 2012 23 h 08 mi

      Merci de le rappeler (c’est d’ailleurs le premier lien du billet…). Je n’ai pas pu visiter la maison lors de mon passage à Hazebrouck mais je reviendrai!

      J'aime

Trackbacks

  1. Histoire et méthodologie de la DSE | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :