Skip to content

L’ami carême

7 mars 2013
tags:

C’est déjà la mi carême ; nous sommes à la moitié du chemin qui nous mène vers Pâques. Ces premiers jours sont passés un peu vite, tout occupé que j’étais à choisir mes efforts de carême (sans jamais vraiment débuter quoi que ce soit), à me dire qu’il faudrait redynamiser ma vie de prière (sans davantage d’effet)… la liste serait longue et ennuyeuse des tentatives infructueuses qui font que le chemin de Pâques ressemble pour l’instant à un tapis roulant parcouru passivement. La mi carême est précisément le moment de faire ce petit point et de voir ce qu’il est possible de faire après avoir rêvé à la sainteté immédiate. C’est le syndrome santo subitto.

Que faire ? Une première solution serait d’attendre le carême 2014 : un peu risqué. Se mettre à faire un régime carême avec des scrupules redoublés pour rattraper le temps perdu : un peu légaliste et pas bon pour le moral et l’humeur. Il reste à faire ce qu’on sait faire, là où on est mais en le faisant autrement. Il y a donc autant de réponses que de personnes. Si vous manquez d’idées (sérieusement ?!), allez regarder tout ce que Stéphane Lemessin avait trouvé comme initiatives dans sa revue de presse d’entrée en carême. Et n’oubliez pas de jeter un oeil à la nouvelle série de la frassateam (Le péril jeûne).

Sinon, c’est peut-être aussi l’occasion de (re)découvrir le Credo de Paul VI. C’est une longue profession de foi méditée qui malgré quelques mots un peu compliqués révèle une richesse que l’annonement  dominical ne nous permet pas d’approcher le plus souvent. Pour information, elle est également disponible sur l’application Porta fidei (android et autres) et bientôt peut-être sur Carpe Deum. Évidemment, certains hurleront en lisant la référence à l’infaillibilité du pape ou au purgatoire mais franchement lire et relire la profession de foi de Paul VI me semble valoir un paquet de leçons de catéchisme et en plus pour le même prix vous vivez également un peu plus l’année de la foi à laquelle nous a invités l’Église par la voix de Benoît XVI (Porta fidei). Rappelant que l’Église avait déjà célébré une année de la foi

Mon vénéré Prédécesseur, le Serviteur de Dieu Paul VI en avait décidée une semblable en 1967, pour faire mémoire du martyre des Apôtres Pierre et Paul à l’occasion du dix-neuvième centenaire de leur témoignage suprême… Elle s’est conclue par la Profession de foi du Peuple de Dieu, pour attester combien les contenus essentiels qui depuis des siècles constituent le patrimoine de tous les croyants ont besoin d’être confirmés, compris et approfondis de manière toujours nouvelle afin de donner un témoignage cohérent dans des conditions historiques différentes du passé.

Pour la petite histoire, l’ébauche du texte qui a été prononcé par Paul VI a été écrite par Maritain. L’essentiel des suggestions du philosophe se retrouve dans le texte du pape.

Bonne route vers Pâques !

En bonus pour terminer, une autre version de Que veux-tu que je fasse pour toi par Carmenz.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :