Skip to content

More de rire…

1 avril 2010

Thomas More était connu pour son sens de l’humour. C’était un trait de caractère et une méthode. Le père Marc’hadour fait  de saint Thomas More une sorte de patron de l’humour, justifiant le surnom de saint Thomas Taquin que ses amis lui donnent parfois.

Thomas More était un esprit fin et joyeux maniant l’ironie avec dextérité. S’il lui arrivait de se moquer de son prochain, il appréciait aussi qu’on lui réponde sur le même registre. Il cultivait chez ses enfants le don qu’il avait reçu lui-même de son père. Si l’on ne peut écarter l’idée que ses saillies n’aient pas toujours été d’une parfaite charité évangélique, il est permis de penser que son humour était surtout l’expression d’une joie profonde alimentée par sa foi.

Il est devenu commun d’attribuer une prière pour obtenir le sens de l’humour à Thomas More. En réalité, il s’agirait d’un poème écrit par un poète anglais mort en 1917 sur la Somme.
Give me a good digestion, Lord, and also something to digest;
Give me a healthy body, Lord, and sense to keep it at its best.
Give me a healthy mind, good Lord, to keep the good and pure in sight;
Which, seeing, sin, is not appalled, but finds a way to set it right.

Give me a mind that is not bound, that does not whimper, whine or sigh.
Don’t let me worry overmuch about the fussy thing called « I. »
Give me a sense of humor, Lord; give me the grace to see a joke,
To get some happiness from life and pass it on to other folk.

Surtout, les bons mots et les histoires facétieuses de Thomas More ne se comptent pas. Ses plus marquants traits d’humour sont sans doute les derniers. Alors qu’il montait à l’échafaud, il sollicita l’aide de l’officier qui le conduisait ajoutant

pour ce qui est de descendre, je m’en tirerais bien tout seul

Et encore, ce ne fut pas la dernière ! En effet, il conseilla au bourreau de bien viser car il avait le cou un peu court. Enfin, la tête sur le billot, il trouva encore l’esprit de préserver la barbe qui lui était poussée pendant sa captivité à la tour de Londres :

celle-ci n’est pas à couper; elle n’a pas commis de trahison.

Les meilleurs spécialistes de l’œuvre de Thomas More relèvent que l’humour, la facétie et l’ironie sont très présents dans ses écrits polémiques. L’Utopie est également remplie d’ironie. Malheureusement, cette forme d’humour est souvent source de contresens. Elle permet d’exprimer des idées et notamment des critiques qu’il est difficile de faire passer sans un long discours mais elle peut aussi être prise au premier degré. La description de cette île de Nulle-part a donné lieu à beaucoup d’incompréhensions. La lecture de l’œuvre peut même être considérée comme dangereuse pour qui n’a pas le sens de l’humour ou, tout au moins, ne saurait percevoir l’ironie qui traverse la folle description d’Hythlodée. Philippe Bénéton a parfaitement démontré, dans un esprit très morien, comment lire l’Utopie (L’Utopie expliquée par Thomas More. Une lettre inédite de More à Machiavel, Moreana, 159, p. 5, repris dans Autour de Thomas More, colloque de l’IPC, L’Harmattan 2006, p. 13). Ainsi, beaucoup d’idée utopiennes ne sont pas partagées par Thomas More qui décrit une société entièrement fondée sur une raison naturelle privée de la lumière de la révélation. Le sens de l’humour et celui de l’ironie en particulier permettent de percevoir la portée critique de l’Utopie qui doit être vue et lue comme une œuvre sœur de l’Éloge de la folie d’Érasme.

Fou sage ou sage fou, Thomas More n’était pas le fanatique froid qu’une certaine tradition anglaise a tenté d’imposer après sa mort et jusqu’au début du XIXe siècle. Il est l’auteur de l’Utopie et de La tristesse du Christ. Il aimait la vie, sa famille et son roi mais Dieu premier servi. Qu’en ce jeudi saint, 1er avril, l’exemple de saint Thomas More, nous inspire tout à la fois la vraie joie de vivre et la force de la foi.

Bonne montée vers Pâques !

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :